Méthodes d'extraction des huiles essentielles

 

 Comment obtient-on les huiles essentielles?


Plusieurs procédés sont utilisés pour extraire les huiles essentielles :

Par distillation à vapeur d'eau:

C'est la méthode la plus largement utilisée et la mieux adaptée pour obtenir les huiles essentielles les plus pures.

Les plantes sont placées dans un alambic, puis chauffées avec de l’eau, de la vapeur ou les deux. La chaleur intense fait exploser les petites poches qui contiennent les huiles, et celles-ci  se répandent dans la vapeur d’eau. Elles sont ensuite canalisées dans un condensateur et réfrigérées pour se liquéfier à nouveau. A la sortie, un essencier ou «séparateur florentin» sépare l’huile qui flotte à la surface de l’eau de distillation, (ou hydrolat), à base de fleurs ou d’herbes aromatiques.

 

Photo : Alambic

Par pression à froid :

Ce procédé s’applique aux huiles citronnées et agrumes (bergamote, citron, mandarine, orange…). Dans ce cas, les écorces ou zestes, sont tout simplement pressés par une machine (quelquefois à la main) pour en recueillir les huiles.

Par extraction  avec du solvant :

Cette méthode est utilisée pour obtenir des huiles florales extrêmement parfumées, mais une autre, légèrement modifiée, peut être appliquée aux gommes et aux résines. Les plantes et le solvant sont placés dans un récipient et chauffés pour favoriser l’extraction des huiles par le solvant. La mixture ainsi obtenue est ensuite filtrée et devient ce que l’on appelle un «concret», qui est alors mélangé à de l’alcool, refroidi et filtré. Après évaporation de l’alcool, reste l’huile très parfumée, appelée «absolu». Des méthodes plus perfectionnées d’extraction par solvant ont permis de réduire la quantité d’alcool employé.

C’est le procédé employé par les industries mais qui doit être proscrit pour l’usage thérapeutique car le produit obtenu garde la trace des solvants.

Par enfleurage :

Ce processus d’extraction, très sophistiqué, plus trop utilisé, est réservé aux huiles  florales de très grande qualité. Les pétales fraîchement cueillis sont étalées sur de la graisse sur des châssis de verre et remplacés toutes les 24 heures, les huiles essentielles saturant progressivement la graisse. Le composé obtenu, appelé «pommade», est lavé avec de l’alcool qui, après évaporation, produit l’huile parfumée.

 

  Rendement:

 

Quelques chiffres...

Pour obtenir 1 kg d'huiles essentielle, il faut :

- 7kg de boutons floraux de clou de girofle (Eugenia caryophyllus)

- 50 kg de lavandin (lavendula reydovan)

- 150 kg de lavande vraie (Lavandula augustifolia)

- 1 tonne d'immortelle (helichrysum italicum)

- 4 tonnes de pétales de Rose de Damas (Rosa damascena)

- 5 à 10 tonnes de mélisse citronelle vraie (Melissa officinalis)

 

 

 

 


La Terrasse, une chambre d'hotes de luxe dans le Var, 83570 Correns